osCommerce
Mon compte  |  Voir panier  |  Recherche rapide 
 
  Accueil » Catalogue » livre

Ce produit n'est pas disponible actuellement
/
This product is currently non avalaible




21.00€

Going Underground : le punk américain 1979-1992
[livre]

400 pages, 515 photos et illustrations
Chaque exemplaire comprend 1 marque-page
Format 19 x 22,5 ; poids 1,15 kg

Ce livre est truffés d’anecdotes, parle de musique et de son contenu. Il est entre autre question, pour ne citer que les groupes, des :
Adolescents, Adrenalin OD, Agent Orange, Agnostic Front, Alice Donut, Alleycats, Angry Samoans, Anti-Bodies, Articles of Faith, Avengers, Bad Brains,Bad Religion, Beastie Boys, Big Black, Big Boys, Black Flag, Butthole Surfers, Channel 3, Cheetah Chrome Motherfuckers, Circle Jerks, The Damned, Dead Kennedys, Dead Milkmen, Descendents, Dickies, Dicks, DOA, The Dils, Die Kreuzen, The Eat, The Effigies, Electric Love Muffin, End Result, Even Worse, F, F.U.’s, The Faith, False Prophets, Fang, The Feederz, Fugazi, Gay Cowboys in Bondage, Gorilla Biscuits, Government Issue, Gun Club, Gut Instinct, Happy Hate Me Nots, Hard-ons, Hated Youth, The Hated, Heart Attack, Homo Picnic, Hüsker Dü, JFA, Judge, Kraut, The Last, The Leaving Trains, The Lemonheads, Life Sentence, Loud Fast Rules, McRad, MDC, Minor Threat, Minutemen, Misfits, The Misguided, Mission of Burma, Mortal Micronotz, Moving Targets, Naked Raygun, Necros, Negative Approach, Negative Element, Negative FX, Nihilistics, NoMeansNo, The Nuns, The Offenders, Operation Ivy, Out of Order, Pagan Faith, Pent-Up Aggression, The Proletariat, Pure Hell, Ramones, Reagan Youth, Redd Kross, The Replacements, Rifle Sport, Roach Motel, Ruin, Sadistic Exploits, Scram, Scrawl, Scream, Sex Pistols, Shades Apart, Sham Rock Shakes, Sick of It All, Silver Abuse, Sluggo, SOA, Social Distortion, Sonic Youth, Soul Asylum, SSD, The Stimulators, Strike Under, Suicidal Tendencies, Suicide Commandos, The Swans, Terveet Kadet, Thatcher on Acid, Toxic Reasons, Trouble Funk, TSOL, Vandals, Volcano Suns, Wipers, YDI, X, Youth Brigade, Zero Boys…

Traduction d’une chronique de Marie-Kanger Born
For The Punks, By A Punk - A true DIY project (Pour les punks, par un punk – un vrai projet Do-it-Yourself)
« Une des choses les plus remarquables et que beaucoup ne réalisent pas, je pense, c’est que ce livre est un produit 100 % indépendant (DIY). J’ai rencontré son auteur, George Hurchalla, peu après qu’il m’ait contactée, voulant y faire figurer certaines de mes photos. George a passé six années à faire des recherches, donner des interviews, écrire, réécrire et concevoir ce livre ; et il a financé lui-même l’impression. Il ne s’est pas contenté d’en parler, il a mené son projet à bien… George Hurchalla voyant trop d’histoires rabâchées par le même petit nombre de ‘Suspects habituels’, il lui semblait indispensable que des participants moins connus du mouvement punk américain aient leur mot à dire. Et il voulait présenter à ses lecteurs les scènes locales plus petites et moins connues des Etats-Unis. Cela n’est pas seulement arrivé à Los Angeles, New York, Washington D.C et Boston. Comme le dit George : ‘Puisque le punk rock était censé être un mouvement d’antihéros, c’est une tragédie de laisser les gagnants écrire son histoire, et de faire des héros de la contre-culture des personnes qui n’étaient pas censées représenter davantage que des égaux stimulant l’inspiration.'
Ce livre propose une histoire approfondie de la scène punk/hardcore de 1979 à 1992, période que George a choisi arbitrairement, ayant estimé qu’il y avait déjà énormément d’histoire écrite concernant la première vague punk de 1976 à 1980, et 1992 marque la période où il a quitté la scène pour d’autres contrées. Going Underground raconte les origines du mouvement punk/hardcore du point de vue de l’auteur, ayant découvert cette musique par l’intermédiaire de son grand frère, alors étudiant. George Hurchalla allait au lycée quand son frère ramena un disque des Sex Pistols à la maison. Blasé du rock standard, classique, très commun en 1980, cette musique alluma une flamme en lui. Voici une citation de Karen Allman, du groupe de Tucson, Conflict, concernant sa propre introduction aux Pistols, qui résume tout : ‘C’est horrible ! Repasse-le !’.
La narration très personnelle de George, combinée avec des anecdotes racontées par des membres de groupes et des différentes scènes, tisse un compte rendu fascinant de cette période. Il y a énormément de descriptions consacrées aux scènes de régions les moins connues, telles que ma propre région du Midwest. J’ai finalement l’impression que la scène de ma ville natale, Chicago, a été représentée plus exactement, dévoilant qu’il s’y passait beaucoup de choses, et que tout ne tournait pas autour de la tristement célèbre querelle des Effigies/Articles of Faith. Comme cela est précisé dans le livre, bon nombre d’entre nous dans la scène locale estimèrent que le ‘conflit de personnalités’ entre ces deux groupes obtint trop d’attention aux dépens de tout ce qui se passait en parallèle dans notre scène. Et enfin, sont racontées les histoires des groupe moins connus. Et enfin, sont entendues les voix des participants ordinaires.
Particulièrement poignant ce compte rendu par le photographe d’Austin, Geoff Cordner, concernant le statut d’inadapté auquel la plupart d’entre nous pensions alors appartenir : ‘On s’était retrouvé en retrait dans la ruelle, après une sorte de performance artistique punk – c’était avant que quiconque fasse une distinction entre le punk et la new wave. Tout le monde buvait sa bière, et personne ne parlait trop car nous étions tous des gens profondément mal à l’aise. C’était notre point commun, apparemment. Le punk était comme un rassemblement de perdants irascibles et de rejets de la société. Et si on n’avait pas suffisamment de bière dans l’organisme, on restait trop mal à l’aise avec nous-même pour être vraiment à l’aise avec les autres. C’était un truc fort de savoir qu’il y en avait d’autres qui étaient aussi largués que toi.’ Nous nous sommes rassemblés et avons formé nos scènes punks novices pour beaucoup de raisons différentes, mais une chose que nous avions tous en commun était notre mécontentement en ce qui concerne le statu quo. Si la société traditionnelle ne voulait pas nous accepter, aucun problème, nous avons créé notre propre société underground. Nous voulions nous détacher des anciennes normes, conformes et uniformes, de presque tout que nous rencontrions. Nous étions fortement motivés, comme le dit George Hurchalla : ‘Sachant que personne ne sortirait jamais nos disques pour nous, qu’aucun manageur n’organiserait de tournées pour nous, qu’aucun club ne nous ouvrirait ses portes, qu’aucune radio ne passerait notre musique et que la situation ne ferait qu’empirer, une génération de punks prit les mesures nécessaires pour faire entendre nos voix le mieux qu’elle pourrait.’ Je recommande fortement ce livre, c’est vraiment génial à lire. Si vous étiez punk à l’époque – chaque page vous ravivera des souvenirs. Si vous êtes un punk actuel, vous aurez un compte-rendu précis de cette période, une bonne partie, et fortement instructive sur le genre. C’est une chronique de l’histoire du punk écrite POUR LES PUNKS, PAR UN PUNK. Un vrai projet DIY, alors assurez-vous de soutenir ce travail et achetez ce livre étonnant ! »

¤ Ajouté au catalogue le mercredi 02 septembre 2009. ¤
Going Underground : le punk américain 1979-1992


Etat du stock : Plus en stock / Not in stock




Avis des distronautes
Il n'y a pour le moment aucune avis sur ce produit.

plus
vide
plus

Suivez-nous sur Mastodon !
 mstdn.io/@LaDistroy

plus
Tshirt Fred Alpi - J'y croyais pas
Tshirt Fred Alpi - J'y croyais pas
12.00€
6.00€
distroradio
Expédition & retours
A propos de nous
Conditions à lire
Contactez nous
RSS
NEWSLETTER
BLOG
Français English
Footer